croisiére 2010 171

Ils n’ont pas encore fini leurs études de commerce à HEC mais ont déjà lancé leur entreprise, sur un créneau jusqu’ici inoccupé: « L’Hirondelle », première agence de migration saisonnière, aide les jeunes retraités à s’installer au soleil à l’étranger, pour quelques mois ou définitivement.

« Nous sommes la seule agence en France à faire cela. Nous sommes nés à l’été 2012 et nos premiers clients sont partis en septembre 2013 », indique à l’AFP Mathilde Tenneroni, la présidente de l’agence, qui fait équipe avec son compagnon Guillaume Desaché.

Leur agence a été élue meilleure innovation 2013 dans le secteur du tourisme par le CERED (Centre d’Etudes et de Recherches Démographiques).

Le jeune couple est parti d’un constat, tiré de diverses enquêtes et statistiques: 200.000 retraités français passent quelques mois à l’étranger ou y vivent, et 800.000 seniors de plus de 50 ans y songent. Sans savoir forcément comment franchir le pas.

« On propose des formules qui s’occupent de tout: l’hébergement  –plutôt un logement en location que l’hôtel–  un accompagnement francophone sur place pour faciliter l’intégration, les démarches administratives… On peut gérer les visas, la couverture santé et l’assurance rapatriement, la gestion du courrier pendant l’absence, le gardiennage des animaux, etc », précise la jeune femme.

Le tout pour un forfait d’en moyenne 1.250 euros par mois — hors frais de transport pour rejoindre le lieu choisi.

« Certaines personnes se font beaucoup d’illusions sur un départ vers l’étranger, même pour quelques mois. On doit les recadrer, expliquer à certains que, non, ils ne vivront pas comme des rois sur place pour 400 euros par mois… », souligne Mathilde Tenneroni.

L’Hirondelle a fait partir depuis septembre une vingtaine de retraités au Maroc, à l’Ile Maurice, en Espagne… Parmi eux, deux se sont installés définitivement hors de France, dont l’un pour des raisons fiscales, expliquent ses fondateurs.

« Mais d’habitude, la motivation première est clairement de passer l’hiver au soleil », précise Mathilde Tenneroni.

L’Afrique du Sud ou la République dominicaine figurent aussi dans les destinations proposées.

L’agence est basée à Paris, « mais pour l’instant, 80% de nos clients sont en province », précise la fondatrice. Le profil des clients ? « Beaucoup de célibataires. De jeunes retraités, baby-boomers dynamiques et connectés ».

Pour lancer son projet, Mathilde Tenneroni a dû mettre en suspens son parcours d’étudiante pendant deux ans. « On a commencé à travailler dessus en octobre 2011 », explique la jeune femme.

Guillaume Desaché, directeur général de l’agence, est lui en train de boucler son cursus à HEC. « C’est assez difficile de faire les deux en même temps… », confie-t-il.

Plus de 700 personnes ont contacté L’Hirondelle depuis septembre pour des informations ou une demande de devis, indique la fondatrice de l’agence. « La prochaine étape, ce sera de devenir une plateforme où les gens pourront réserver directement ».

Source: AFP